cumin


cumin

cumin [ kymɛ̃ ] n. m.
comin 1260; lat. cuminum, gr. kuminon, d'o. sémitique
1Plante aromatique originaire du Moyen-Orient (ombellifères) de saveur et d'odeur assez fortes, appelée aussi faux anis. Cumin officinal. Par anal. Cumin des prés. carvi.
2Graines de carvi utilisées comme épice. Munster au cumin.

cumin nom masculin (latin cuminum, du grec kuminon) Herbe ombellifère aromatique aux feuilles finement découpées, dont la graine est utilisée comme condiment sous le même nom. Nom donné à d'autres plantes à graines aromatiques, telles que le carvi (cumin de montagne, cumin des prés), une papavéracée et une nigelle.

cumin
n. m. Ombellifère cultivée en Europe centrale pour ses fruits aromatiques; ces fruits.
Cumin des prés: carvi.

⇒CUMIN, subst. masc.
A.— Plante de la famille des Ombellifères, originaire d'Orient et cultivée en Europe, pour ses graines au goût semblable à celui de l'anis. Graines de cumin. Synon. anis âcre, faux anis. Et le jaune safran et le pâle cumin (BOUILHET, Melœnis, 1857, p. 11). Quelque rameau cueilli Sur un cumin, ... (PÉGUY, Quatrains, 1914, p. 607).
Rem. La plupart des dict. gén. attestent en outre le mot comme désignant, toujours accompagné d'un déterm., d'autres plantes : p. ex. cumin des prés (synon. de carvi); cumin noir (synon. de nigelle cultivée).
B.— P. méton. Graine de cette plante utilisée comme condiment ou pour la préparation d'un alcool. Eau-de-vie suédoise au cumin; pain à l'anis et au cumin. Des escargots au cumin (FLAUB., Salammbo, t. 1, 1863, p. 5). On broie l'ail, le cumin et le poivre (FARAL, Vie temps St Louis, 1942, p. 167). Leur cuisine et leur table [des Anglais et Hollandais], sont encore toutes parfumées (...), de racine de coriandre, de cinamme, de cumin (MORAND, Route Indes, 1936, p. 14).
Essence de cumin. Huile essentielle, provenant de la distillation des graines, utilisée ,,en liquoristerie (kummel), en parfumerie, en thérapeutique : fermentations intestinales`` (GRAND. 1962).
P. méton. Boisson alcoolisée à base de cumin. Il (...) buvait un mélange d'orge et de cumin jusqu'à s'évanouir d'ivresse (FLAUB., Salammbo, t. 1, 1863 p. 102).
Rem. La docum. atteste l'adj. dér. cuminique. L'essence de cumin ou aldéhyde cuminique (BERTHELOT, Synth. chim., 1876, p. 143).
Prononc. et Orth. :[]. Ds. Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1188 comin (Partenopeus de Blois, éd. J. Gildea, 1633), forme attestée jusqu'en 1660, OUDIN Fr.-Esp; XIIIe s. cummin (Lois de la cité de Lond., ms. Brit. Mus., add. 14252 ds GDF. Compl.). Du lat. class. de même sens, gr. d'orig. sémit. (v. ANDRÉ Bot.); la forme cumin refaite d'apr. le latin. Fréq. abs. littér. :11.

cumin [kymɛ̃] n. m.
ÉTYM. XIIe, comin, coumin; lat. cuminum, du grec kuminon, mot d'orig. orientale.
1 Plante dicotylédone (Ombellifères) originaire du Levant, à graines aromatiques.Syn. : faux anis. Préparation du thymol avec de l'essence de cumin. || Le kummel, liqueur au cumin.
0 Face à face deux comptoirs avec, sur l'un, des volailles farcies et, sur l'autre, des petits pains couverts de graines de cumin ou de pavot.
Alain Bosquet, les Bonnes Intentions, p. 15 (1975).
tableau Noms de plantes médicinales.
(Qualifié; désignant des plantes analogues). || Cumin des prés ou Carnum carvi ( Carvi), Silaüs pratensis. || Cumin cornu ou hypecoom.
2 Graines de cette plante, utilisées comme assaisonnement. || Fromage de Munster au cumin.
DÉR. Cuminique.

Encyclopédie Universelle. 2012.